vendredi 21 septembre 2012

OGM : Attaque des lobbies contre l'étude choc ?

Vous avez très probablement entendu parler de l'étude conduite pendant 2 ans sur des rats  par Gilles-Eric Séralini et son équipe pour mesurer les conséquences d'une consommation régulière d'un mais transgénique de la firme Monsanto. Les photos qui ont fait le tour du net sont du genre marquantes :


Il n'a pas fallu longtemps avant que des membres de la communautés scientifique remettent en cause cette étude. On entend particulièrement parler de Gerard Pascal, qui dans une interview accordée au journal Le Monde remet en cause le protocole de l'étude. Sans rentrer dans les détails, il critique :
- la taille des échantillons (200 individus au lieu d'un milier)
- une prédisposition de l'espèce des rats utilisée à développer des tumeurs
- le manque d'information sur le reste du régime alimentaire des rats (hors mais OGM)
- un manque d'indépendance des directeurs de l'étude qui est en partie financée par la grande distribution (via l'association CERES, détail sur le financement ICI)

Dur de savoir qui est dans le vrai !

> Regardons d'abord qui est exactement Gérard Pascal :

Son CV sur le site de l'INRA nous apprend qu'il est en poste à l'INRA dans le domaine de la sécurité des aliments, président du Comité Scientifique Directeur de l’Union Européenne et du Conseil Scientifique de l’AFSSA, qu'il enseigne en nutrition et toxicologie, et qu'il a obtenu un nombre très respectable de distinction.
Sa compétence en la matière ne fait donc à priori pas de doutes. En poussant un peu la recherche ici et là, on apprend que Mr Pascal est également membre de nombreux comités et de plusieurs structures dont l'AFIS, l'IFN et Entropy conseil.

AFIS :  Association Française pour l'Information Scientifique, cette revue (et webzine) dévoile sa vocation à la lecture de son adresse web : pseudo-sciences.org . Elle oeuvre à dénoncer toute forme de charlatanisme, chose louable, mais travaille également à minimiser ou du moins temporiser nombre de problèmes de santé liés à l'écologie ou l'alimentation (gaz de schiste, OGM,...)

IFN : Institut Français pour la Nutrition, fondé en 1974 par deux nutritionnistes et des industriels de l'agroalimentaire dont l'objet est de de "favoriser la concertation entre les milieux scientifiques et les professionnels de la chaîne agroalimentaire à l’occasion des questions intéressant la Nutrition et l’Alimentation dans leurs différentes dimensions, et leur promotion…”. On compte parmi ses membres :
- le CEDUS, puissant lobby français du sucre
- Coca Cola
- Fromageries Bel (Vache qui rit, Babybel, Boursin...)
- Danone
- Kellogg's France
- Kraft Food France
- Nestlé
- SNFPSC (Syndicat National des Fabricants de Produits Surgelés et Congelés)

Entropy Conseil : Membre de l'agence de communication "Protéines", cette structure est spécialisée "dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la gestion de crise"

Si on reprend, nous avons donc une association qui a pour but de tempérer les attaques envers les OGM avec un crédit scientifique, un institut dont l'action, les colloques et les publications ne peuvent aller à l'encontre des intérêts des grands groupes de l'industrie agroalimentaire, et une agence de communication qui accompagne les entreprises dites "sensibles" pour gérer les "crises" (comprendre scandales) alimentaires.

Voilà qui peut amener à douter de l'objectivité et de l'indépendance des interventions de Gérard Pascal !

> Reprenons maintenant ses critiques sur l'étude :

- la taille des échantillons :
Certes, le protocole de l'étude n'est pas conforme à celui des études de cancérologie. Il n'en reste pas moins que c'est la seule étude effectuée sur cette durée (2 ans) et à cette échelle (200 individus). Pour l'instant les études menées par les industriels de agroalimentaires se limitaient à 3 mois. Les premières tumeurs se sont développées dans cette étude à partir de 4 mois. Si j'étais tenant de la théorie du complot je dirais que c'est étrange...

- une prédisposition de l'espèce des rats utilisée à développer des tumeurs :
L'information est très intéressante et doit effectivement biaiser les résultats. Il serait donc pertinent que Mr Pascal qui reproche le manque de données de l'étude nous communique la fréquence des apparitions de tumeurs chez cette espèce afin qu'on puisse justement avoir un référentiel et comparer.

- le manque d'information sur le reste du régime alimentaire des rats : 
Effectivement, les rats ont peut être, en plus du mais OGM, reçu d'autres aliments OGM qui auraient pu accélérer l'apparition de tumeurs? Plus sérieusement, l'argument est un peu faible à mon sens et je ne pense pas que les auteurs de l'étude aient l'intention de cacher de quoi était composé le reste du régime alimentaire des rats. Il n'était probablement pas pertinent de le préciser en premier lieu. Nous verrons quelle est la réponse des intéressés à cette question, attendons donc !

- un manque d'indépendance des directeurs de l'étude qui est en partie financée par la grande distribution :
De la part d'un scientifique qui travaille en étroite collaboration avec tout ce que l'industrie agroalimentaire compte de lobbies et de multinationale, c'est surprenant. Je comprend aisément que Mr Pascal soit agacé qu'on lui reproche ces liens, cependant il devrait les assumer et ne pas jouer au "moi peut être mais lui aussi". Après tout, si la grande distribution veut se donner une bonne image en finançant une telle étude, pourquoi pas ?

L'étude a fait tant de bruit et ce jusqu'au pays de Monsanto (USA), que la commission européenne a saisi l'EFSA pour rendre un avis sur sa validité. Suivons l'affaire de près, car si l'AFSA clame son indépendance, certains de ses membres passés ou présent on des liens avérés avec l'industrie agroalimentaire
- Albert Flynn (également employé par le groupe Kraft Food)
- Jiri Ruprich (employé jusqu'en 2011 par Danone)
- Carlos Agostini (sollicité comme conférencier par Heinz, Danone, Nestlé)
- Me Banati (membre du Conseil des Directeurs de ILSI ou elle travaille avec des représentants de Kraft Food, Coca Cola, Unilever...)


------------------------------------------------------------------------------


Annexe pédagogie :
1- Quand quelqu'un parle, toujours chercher à savoir qui parle.
2- Toutes les informations de cet article ont été trouvées sur un moteur de recherche. Si j'ai pu le faire, vous le pouvez aussi !

Et pour s'initier au lobying, un documentaire très instructif diffusé sur France Télévision, ou on peut aperçevoir Gerard Pascal à plusieur reprises :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire